Le festival, LES COULEURS DU COURT 15-16-18 MAI,

Qu’est ce que c’est ?

Organisé par l’association FAISCEAU CONVERGENT et dans le cadre du festival des abolitions organisé par l’association FOUR A-RTS, le 100 ECS PARIS, reçoit la 3ème édition du festival “Les Couleurs du Court”. Cette année, ils mettent à l’honneur tous les regards de la France plurielle, handicap et LGBT.
Sa vocation est de promouvoir les courts métrages autoproduits d’une durée de 3 à 20 minutes, le tout regroupé dans 3 catégories : FICTION / DOCUMENTAIRE / ANIMATION.

Le festival est en partenariat avec la Bibliothèque Nationale de France (BNF), le Club Audiovisuel de Paris (CAP), TASVU, DIVIPASSION, CINEFAC, UAICF, CEUX DU RAIL, CINEAFRO-CINEMAFRO et BITI VOD (technique).

Programmation :
Diffusion des courts-métrages SAMEDI 15 MAI et DIMANCHE 16 MAI 2021 à 14h00.
Palmarès et remises des prix le MARDI 18 MAI à 19h00 en direct du 100 ECS Paris, en présence du parrain, des juré.e.s, des lauréats et de l’artiste invité Nèg Lyrical.


PARRAIN DU FESTIVAL

Stéphane Ly-Cuong

Stéphane Ly-Cuong est un réalisateur, metteur en scène et scénariste, né en France de parents vietnamiens. Il a grandi en banlieue parisienne, a étudié le cinéma à Paris VIII, la Femis et Brooklyn College. Il aime explorer dans ses films les problématiques liées à la diaspora vietnamienne.

Stéphane a également écrit pour des supports spécialisés sur le théâtre musical. Il a écrit pour Playbill Online, The Sondheim Review, Tony Awards Online et Musical Stages Online. Il a été corédacteur en chef du site Regard en Coulisse de 2001 à 2019.


LES MEMBRES DU JURY

GREG GERMAIN – Président du Jury

Greg Germain est un acteurmetteur en scène et directeur de théâtre français. Principalement connu du grand public pour son rôle de médecin dans la série télévisée Médecins de nuit, il exerce la présidence d’Avignon Festival & Compagnies qui gère le Festival Off d’Avignon, de 2009 à 2016. Il pratique également le doublage, il est notamment la voix française régulière de Will Smith.

Greg Germain (Gilbert Germain) est né le 21 décembre 1947 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. À l’âge de 17 an, il est repéré dans une rue de Paris par Jean-Christophe Averty qui lui propose de faire une apparition dans le téléfilm qu’il réalise, Les Verts Pâturages. Peu de temps après, il fait ses débuts au théâtre dans la pièce Fête à Harlem (1964), mise en scène par Melvin Van Peebles. En 1967, sa rencontre avec Antoine Bourseiller marque un premier tournant dans sa carrière de comédien. La pièce Le Métro fantôme, qu’il met en scène et dans laquelle joue Greg Germain pousse celui-ci à se lancer définitivement dans une carrière artistique. Dans les années 1970-80, la série télé Médecins de nuit, dans laquelle il interprète le Dr Alpha, lui donne une célébrité sans précédent pour un artiste noir français.

En 1992, il fonde CINÉDOM+, association regroupant de nombreux artistes de la diaspora d’outre-mer dont il est le président. Un de ses combats fut de trouver un espace d’expression artistique où l’Outre-Mer, l’Afrique et la diaspora trouveraient leurs places d’artistes en brisant les stéréotypes d’une création fantasmée. Il est ainsi engagé dans une démarche qui prône l’égalité artistique, la richesse et la pluralité des cultures françaises. En 1997, alors qu’il joue Vendredi Crusoé (adaptation qu’il a faite de Pantomime de Derek Walcott) au Festival d’Avignon, il rencontre Marie-Josée Roig, maire de la ville, avec qui il visite la Chapelle du Verbe Incarné, une ancienne chapelle désaffectée. L’année suivante, année du 150e anniversaire de l’Abolition de l’esclavage, la première édition des TOMA (Théâtres d’Outre-mer à Avignon) y sera donnée. Depuis 14 ans, il en est le directeur artistique.

En mai 2009, Greg Germain incarne Colin Powell aux Théâtre Nanterre-Amandiers dans la version française de Stuff Happens, une pièce de théâtre du dramaturge anglais David Hare, dans une mise en scène de William Nadylam et Bruno Freyssinet.

OLFA HANNACHI – Jury 1

Présidente de CINE FAC depuis 4 ans et du Festival des Nouveaux Cinémas nous œuvrons pour la promotion du cinéma et créons du lien entre les étudiants et les professionnels du 7 Art, de l’écriture à la diffusion, en incluant la post production. Durant 15 ans, j’ai évolué dans le secteur évènementiel et audiovisuel notamment chez Claude Lelouch au Films 13 pendant 7 ans. Diplômée d’un cursus universitaire socio-anthropologique, c’est au travers du partenariat du Festival des couleurs du Court depuis 2 ans que je poursuis mon engagement en faveur d’une diffusion plurielle et métissée.

Co fondatrice de Women Leadership Paris, je soutien et accompagne des entrepreneuses dans leur engagements sociétaux et dans leur lancement de projets. Enfin, je programme de nombreux artistes dans leur booking de tournée.” – OLFA

HAN KYUNG-MI – Jury 2

DEA de la littérature française à l’Université de Paris X – Traductrice et journaliste free-lance dans des revues coréennes – Cinéaste depuis 2012

Depuis plusieurs années, fréquente «le dimanche de l’atelier Varan» pour se former sur le documentaire. Elle a participé pendant plusieurs années à la Résidence d’Écriture et de Création Filmique dirigé par Marina Galimberti.
HAN KYUNG-MI a écrit et réalisé six courts-métrages et deux moyens métrages entre 2012 et 2020 :

La parole est au frigo ! / A la recherche des saveurs coréennes / Un tigre en exil / Canards mandarins / Le mobile du crime / Chérie, quand est-ce qu’on mange ? / Elle déguste / Bang-Hee atterrit à Paris /  Sans prénom / Na Hye-Seok à Paris.

DAVID-PIERRE FILA – Jury 3

Photographe et documentariste, ancien Kinésithérapeute. David-Pierre Fila est né au Congo Brazzaville. Après avoir suivi des études de cinéma au VGIK de Moscou, et d’Anthropologie il réalise des photos de mode, pour Mme Grès, Hermès et Guerlain, puis pour le catalogue du Louvre des Antiquaires, durant cinq ans il réside à Bangui comme correspondant de l’Agence GAMA, puis cinq autre années au Sénégal ou il monte l’Agence Media-Afric et collabore à ENDA Tiers Monde, et au CESTI (école de journaliste comme consultant), avant de se consacrer au cinéma. Il réalise plusieurs court-métrage, et documentaire pour Canal+, et une série sur le Sahara avec les films d’Ici pour la Cinquième.

Titulaire d’un DEA en Anthropologie « Le Taureau Object Anthropologique», il dirige un séminaire à l’EHSS pendant trois dans le cadre « Cinéma du Monde Noirs », anime un ciné-club sur les cinémas du Monde Noirs à l’Ecran de Saint Denis, Secrétaire Général de Racines Noires, Assistant réalisateur du cinéaste Malien Cheick Oumar Sissoko (FINZAN), et de Désiré Ecare (Indépendance Cha-Cha), Régisseur sur le film de Mustapha Diop (« Mamy Wata »). Coproducteur de « Changa- Changa » de Mweze Ngangura. Plusieurs fois Jury (Festival du Réel, Festival de Clermont-Ferrand, FIPA, FESPACO, Festival du film d’auteur de Rabat). Plusieurs fois primés dans différents Festivals.
Auteur de l’Article paru dans les « Cahiers du Cinéma « Dépendances Africaines ». En tant que réalisateur, il explore « un territoire entre le documentaire et la poésie », commencées dès « Le Dernier des Babingas », multi-Primé, « Tala-Tala », (Canal+) multi-primé également, présenté au Festival du Réel par Jean Rouch, et poursuivies dans ses quatre longs métrages documentaire, « Sur les chemins de la rumba » (2015) « LE SAPEUR » (2018). Auteur du film documentaire : « Mweze » présenté au FESPACO (2019) « La vie continue » (2019). Il est l’auteur pour Arte de « Harlem sur seine », un documentaire réalisé par Grégoire, Deniau (2001) immersion sur les rituels de guérison autour de Paris. Dans le cadre des Rencontres africaines de Bamako, David-Pierre Fila, crée la Notion de « Frontières » (2009) qui deviendra la thématique de la Biennale de Bamako. Aujourd’hui Co-Fondateur de Casa Africa en Equateur, au service de la Diaspora et des Afro-descendants.

José Pentoscrope – Jury 4

José Pentoscrope est économiste, président du CIFORDOM, président de la FAAG, initiateur du Prix Litteraire Fetkann, Maryse Condé, peintre militant et passionné du 5ème art. 

José Pentoscrope s’est résolument engagé dans la vie sociale. En 1982, il fonde le Centre d’Information, Recherche et Développement pour les Originaires d’Outre-Mer (CIFORDOM). De 1982 à 1995 il est membre du conseil d’orientation de l’Agence Nationale pour la promotion des Travailleurs d’Outre-mer. De 1983 à 1995, il est élu conseiller municipal de Massy (Essonne). En 1984 il crée la Fédération des Associations et Organisations d’Intérêt pour les Originaires des Antilles-Guyane (FAAG). En 1989, il est à l’origine du vote par la municipalité socialiste de Massy d’une délibération rendant hommage à Toussaint Louverture et à Victor Schoelcher. Une place porte le nom de Victor Schoelcher  sur laquelle est érigée une statue de Toussaint Louverture, inaugurées en septembre de la même année en présence du Président Gaston Monnerville. En 2001, il initie le prix littéraire Fetkann, Mémoire des pays du sud, mémoire de l’humanité, destiné à faire vivre la Loi Taubira. Le prix est remis chaque année au café de Flore à Paris. En 2007, il devient membre du Conseil de l’égalité d’Ile de France. Avant d’etre décoré de la légion d’honneur, il avait été fait chevalier de l’ordre national du Mérite. Chevalier de la légion d’Honneur par le ministre des Outres-mer en 2013.

Théo Tanaapupa Sulpice – Jury 5

Né le 10 Novembre 1964 sur l’île de Nuku Hiva dans l’archipel des Marquises, Théo Sulpice est auteur, compositeur, interprète.

Véritable ambassadeur et défenseur de la culture polynésienne, Théo Sulpice s’est produit avec sa troupe, Le Show Tahiti Nui, au Canada, en Amérique du Sud, aux Etats Unis, en Europe, en Chine … Ils sont également habitués aux émissions de télévisions françaises depuis 34 ans et est ami avec de Grandes personnalités audiovisuelles françaises tel qu’Arthur, Michel Drucker, Jacques Martin …
Ils ont également été sollicité à plusieurs reprises par différents chefs d’Etat successifs : Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, François Hollande.

Nèg Lyrical – ARTISTE INVITE

Neg Lyrical est un artiste engagé originaire de la Martinique. Il commence le rap au sein du groupe Negkipakafélafet en 1989. Le collectif se fait connaître lors d’une émission de freestyle du samedi soir organisée par la station régionale Sun FM. Ainsi il participa avec le titre Discipline à la compilation Martinik Dancehall en 1993. Puis le titre plitaplitriss  trouva bonne place sur la compilation de l’été 1994 Dancehall Party. L’année suivante, Negkipakafélafet en édite un remix : il s’agit de leur premier titre autoproduit. Les Negkipakafélafet étaient une association ayant pour but la promotion de la culture hip-hop à la Martinique. Ainsi Neg Lyrical cherchait par ce biais à fédérer la scène rap alors embryonnaire sur l’île. Pour cela, ils organisaient des soirées et des concerts. De plus, ils animaient une émission de radio hebdomadaire sur Campus FM.

En 2013, il publie son troisième album solo, Explicit Lyrics. En 2015, Neg Lyrical publie le clip Georges avec Krimy.


ORDRE DE PASSAGES DES FILMS

SAMEDI 15 MAI :

Debwouya, de Sylvio Méranville (13min) – 2019 – Documentaire

Les Mamas Fées, des Etudiants du master MIESS (14min) – 2019 – Documentaire

Il y a quelqu’un chez nous, de Laurent Firode (10min) – 2018 – Documentaire

Houria, Amira et Nour, de Marina Galimberti et Vincent Joseph (6min)- 2018 – Documentaire

Le parfum funeste des grands arbres, de Jérome Classe (20min) – 2019 – Fiction

Arpentier, de Nabila Rebiaï (14min) – 2018 – Documentaire

101 sourires, de Claude Levy (13min) – 2019 – Fiction

L’humoriste, le fauteuil et les autres, de Adeline De Oliveira (7min) – 2019 – Documentaire

Le Petit Contrat, de Hristo Todorov (20min) – 2020 – Fiction

1H du Mat, de Kadia Ouabi, Alexis De Brito, Lucie Moïse et Jarod Mbongo (16min) – 2020 – Fiction

Cas comme Camille, de Taoufik Rouabhi (8min) – 2019 – Fiction

Je ne suis pas comme les autres, de Jacques Dufossé, Franz Bardiaux et André Lion (13min) – 2020 – Fiction

Summer, de Chris Garcia (7min) – 2021 – Fiction

Grossophobia, de Magloire Delcros-Varaud (7min) – 2020 – Fiction

DIMANCHE 16 MAI :

LE REPAS, de Dominique LEGUEN (7’30”) – 2020 – Fiction

3 Films Epistolaires, des Elèves Lycée de la Guerche et PM Duarte (9min) – 2020 – Fiction

La Beauté du lien, de Réalisation collective (15min) – 2019 – Documentaire

Agneska, des Etudiants du master MIESS (5min) – 2019 -Documentaire

Coffee And Love, de Schnater, Werner (3min) – 2020 – Animation

Aujourd’hui, de Francis Chillet (20min) – 2020 – Fiction

Les gens du voyage, de Dominique Coulier et Jacques Dufossé (14min) – 2018 – Documentaire

La cage dorée, de Amy Lynssia (14min) – 2020 – Fiction

Bande à part, de Melissa Verdier (11min) – 2018 – Documentaire

Ne me touchez pas, de Philippot Stephan (3min) – 2020 – Fiction

Le Gymnase, de Marco Guadagni (13min) – 2020 – Documentaire

Cyriaque, de Emmanuelle Darman et Anthony Pedulla (11min) – 2019 – Fiction

A cœurs ouverts, de Camille Barrie et Laura Blanchard (6min) – 2019 – Documentaire

Son Combat, de Steve Kenza (9min) – 2020 – Fiction

Vies de putes, de Elsa Aloisio (11min) – 2021 – Documentaire

LA K-Z, de Enrika MH (14min) – 2019 – Fiction

BiTi VOD

GRATUIT
VOIR